copyright L-122-4

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite....

qui suis-je ?

Ma photo
demeurant à CASTELNAUDARY, " la " capitale mondiale du cassoulet, AUDE, France
Des coups de cœur , de l'histoire , des histoires , plein de souvenirs de l'enfant que j'ai été et que je suis encore un peu .

Translate

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

lundi 6 janvier 2020

Une légende en jouet : AUTO UNION type C


Je pense que là on peut parler d’œuvre d'art , de légende de la course automobile .
1934 , la toute jeune marque automobile AUTO UNION regroupement des marques AUDI , DKW , HORCH et WANDERER ( les quatre anneaux ) met au point une monoplace de grands prix révolutionnaire .
Sous la direction d'un certain Ferdinant PORSCHE , la voiture sera développée pour concurrencer les MERCEDES W125 et prétendre aux larges subventions allouées par un troisième reich en mal de victoire face aux ALPHA ROMEO et autre BUGATTI .
Les saisons 34 à 37 seront marquées par de nombreuses victoires des Auto-Union aux mains de pilotes tel que Bernd Rosemeyer , Tazio Nuvolari , Hans Stuck , Hermann Müller .
Le bolide à moteur central arrière V16 à compresseur passera de 4350 cm3 à 6005 cm3 pour des puissances allant de 295 à 520 cv . En 1938 , la Type C doit s'adapter à la nouvelle règlementation moins de 3000cm3 et devient la type D . Elle échange son magnifique v16 par un v12 de 2990cm3 . Ces voitures revêtues d'une superbe carrosserie aérodynamique en aluminium ( streamline ) feront tomber de nombreux records dont un 406,320km/h cela en 1937 !! .
A noter que sur ces carrosserie intégrales était pratiqué de petites ouvertures sur le dessus des ailes , le pilote pouvant du coup surveiller l'usure des pneus!                                                                                                                S'appuyant sur le succè de ces voiture , de nombreuses marques  de jouets se lancent  dans la reproductions des différents modèles d'Auto-Unions rencontrées sur les circuits et les autobahnen .
GUNTHERMANN
   
Parmi les plus belles ( de ma collection ) , LA  rare gunthermann du tout début de l'aventure Auto-union , les petites GNOM ( 10cm ) de la marque LEHMANN sous la ref n°808 représentant la Type C des records .
LEHMANN

Une superbe DISTLER sous une livrée bleue du juste après-guerre (  25cm ) présentée là avec la carrosserie intégrale et marquage " US Zone " sous le châssis .
DISTLER
                                                  Les petites sœurs Distler de 10cm et une BILLER TOY complètent la série des bolides des records .
     
TIPPCO
Une sympathique TIPPCO en carrosserie fermée des premières Type C  ( 14cm ) .               Et pour finir , une belles inconnue de ( 20cm )  d'inspiration Auto-union , mues par un V8 (?)

vendredi 3 janvier 2020

"JOUETS ANCIENS ". On se fait une restau ?

Restaurer où pas un jouet ?. "La" grande question . Il y a deux écoles ; - Ceux qui recherchent le jouet parfait , sans défaut , avec la boite , neuf !!. et ceux qui se suffisent d'un jouet qui a vécu mais avec une âme et toujours une histoire . J'ai rencontré un grand nombre de personnages qui , armés d'une loupe , scannaient des miniatures apparemment neuves en boite pour en détecter les " tètes d'épingle " ( petits chocs du diamètre d'une tète d'épingle ) , s'acharnaient à acheter du " très " neuf et se permettaient de dédaigner les jouets qui avaient connu la cour de l'école . Je fais partie de ceux qui aiment , un jouet dans les mains , à imaginer les yeux de l'enfant qui reçoit ce jouet en cadeau , à entrevoir la bande copains , chacun munis de leurs joyaux miniatures , s'inventant des histoires de courses effrénées , de chantiers extraordinaires , de guerres " internationales " . Je parts du principe qu'il faut qu'un jouet ait un vécu , une aventure à raconter et donc des bosses , des éraflures ... comme un gosse . Alors , faut-il restaurer ces fameux objets ? Non , où très peu . Juste redonner un peu de fraicheur , essayer d’effacer les années d'oubli au fond d'un carton , dans un grenier . A ce niveau-là , le collectionneur se transforme souvent en " mécano carrossier alchimiste " débordant d'astuces et de recettes . Dans mon " laboratoire " la résurrection commence par un bon nettoyage à l'eau légèrement savonneuse aidé d'une brosse à dents souple et suivi d'un séchage le plus rapide possible , cela afin d'éviter la formation de rouille qui peut être très rapide ( four 50° pour la tole )
. Je démonte le jouet que si cela est vraiment nécessaire et surtout pas si les agrafes sont oxydées , elles ne supporteraient pas la manipulation . Grasse à de petits outils ( pinces diverses , pointaux , tas et marteaux ) je redresse les différents éléments qui pourraient avoir souffert en faisant au mieux pour ne pas écailler la peinture . Les vitrages plastique peuvent être polis ( papier à l'eau le plus fin possible + polish ) . La fixation des ressorts des moteurs mécanique sont refaites , il suffit de les chauffer au rouge sans les tremper ( détrempe ) pour pouvoir les travailler facilement sans les casser . Le moteur est ensuite généreusement lubrifié avec une huile fine . Les pièces chromées où nickelées sont rafraichies avec de la pâte à faire briller les dessus de cuisinière ( recette grand-mère ) du type " zébracier " : effet garanti !!. Au final , je cire mes jouets à la cire d'abeille , les parties les plus oxydées sont atténuées par de la cire que j'ai préalablement teintée de la couleur de la carrosserie . Surtout pensez à archiver toutes pièces détachées qui pourraient rendre de beaux services le jour venu . Bon , voilà pour les grandes lignes et n'oubliez pas qu'à vouloir trop en faire , on fait parfois des erreurs qui peuvent être irréversibles . Amusez-vous bien !!!

mercredi 1 janvier 2020

JOUET DE CONTRUCTION R M : aviation moderne .

Il y a quelques temps , j'achetais ce sympathique jeu de construction aéronautique  RM .

Coffret pas très courant  , je me lançais à la chasse aux renseignements . Après un peut de recherche et beaucoup de chance , j'identifiais la marque RENAULT Maurice , R M , marque déjà croisée il y a quelques années lors de recherche concernant une petite Renault Frégate en tôle de 1952 .
Maurice RENAULT est né en 1909 à Aubervilliers . Après avoir été mécanicien aux chemins de fer de l'état puis chez Hispano-Suiza , il se lance dans la confection de jouets en 1946 .
C'est au début des années cinquante qu'il proposera ces jeux de construction aéronautique ( deux modèles I et II ) .
Présenté dans un beau coffret cartonné décoré d'une belle  représentation d'un Lockheed Constellation , ces avions à transformations sont à quelques détails près les répliques en aluminium que proposait le célèbre MÉCAVION avant la guerre .
Maurice RENAULT cessera son activité en 1965 .