samedi 5 mai 2012

La " quatchole " de mon pére : 4 cv C.I.J

Dans les années 50 , mon père , du haut de ses années de jeunesse , estimant que sa "4 cv Renault " récemment acquise ne tenait pas assez les routes du Cantal , décide d'en modifier les trains de roues . Après quelques ajustements , elle est maintenant chaussée de deux paires de roues de " Dyna Panhard " de toutes beautés mais , un peu grandes . La gueule de l'auto l'emportant sur la raison , après quelques essais et frottements considérés sans gravité , la voilà partie sur les "virolots" du magnifique département . La rigolade durera un certain temps , jusqu'au jour où , faute d'avoir fait des essais en pleine charge , une courbe , plus serrée que les autres et agrémentée d'un joli pont de pierre , eut raison de la tenue de route de la vaillante 4 cv . Voilà mon père et ses trois copains lancés dans un superbe saut de l'ange et heureusement , l'ange n'était pas loin . La petite Renault , suivie du parapet qu'elle a emporté avec elle au passage , s'écrase sur le toit 15 mètres plus bas dans le lit d'une petite rivière . Les truites peuvent se réjouir , les quatre amis s'extirpent de la carcasse sans aucune égratignure , le compartiment moteur situé à l'arrière ayant tout encaissé . Il aura fallu l'effort de deux dépanneuses dont un G.M.C ( pour les connaisseurs ) pour sortir la voiture de son étreinte avec les rochets et la végétation .
Toute cette histoire ( je m'estime heureux de pouvoir vous la raconter ) pour vous parler de la " 4 cv " fabriquée par la C.I.J . Sortie en 1949 sous la référence 5/48 , la " 4 cv Renault " de la C.I.J donne une bonne représentation de la véritable voiture sortie 2 ans plus tôt et dont le succès est incontestable . Long de 18 cm , le jouet totalement métallique est pourvu d'une calandre à six barres faite au pochoir , de roues directionnelles à pneus caoutchouc et est muni d'un puissant moteur mécanique . Le modèle évoluera par quelques détails jusqu'en 1955 , apparition de pare-chocs , la calandre passe de 6 à 3 barres , les feux arrières sautent du capot arrière sur les ailes .